foto foto foto foto

Nos vies et notre bonheur sont dirigés par nos pensées

Voici la tout première fois que je confie à quelqu’un des détails de ma vie personnelle qui n’étaient encore récemment connus que par certains de mes amis les plus proches. Quelles forces et influences m’ont façonné pour que je devienne l’homme que je suis aujourd’hui ? Je me rappelle clairement de quatre moments dont trois se sont déroulés dans le passé, le dernier appartenant au présent.

 

Le premier d’entre eux a eu lieu en janvier 2005 lors de la séparation d’avec ma première femme Ellen, suite à quoi je n’ai pas vu durant 7 mois mes deux enfants ainés, Virat et Jacqueline. J’avais alors pensé qu’Ellen était la chose la pire qu’il puisse m´arriver dans la vie, mais ce que j’ai appris durant ces sept mois, je ne l’aurais jamais appris autrement. C’est pourquoi aujourd’hui j'ai un tout autre regard sur tout cela car cette expérience a radicalement changé mon point de vue sur la famille et les enfants.

 

Le deuxième moment important s’est déroulé en janvier 2007 lorsque ma femme Markéta est tombée gravement malade et a été obligée de subir une opération longue et compliquée avec de lourdes séquelles. A ce moment, ma plus jeune fille Jasmine n´avait que 6 mois et mon plus jeune fils Shaan 2 ans. Markéta est une femme de fort caractère. Elle a réussi à surmonter ses problèmes de santé et elle vit aujourd’hui une vie normale. Grâce à cet événement, j'ai totalement changé mon avis concernant le fait de vivre pour le futur.

 

Le troisième événement s’est déroulé en juin 2012 lorsque dans le sud de la France je me suis évanoui et que l’on m’a diagnostiqué trois hernies discales. Il m’a été conseillé de subir une opération durant laquelle deux vis en titane auraient été installées pour empêcher la paralysie des membres inférieurs ou tout dommage d’autres parties du bas du corps. J’ai alors refusé cette opération et j’ai choisi la voie de la méditation et d’exercices de yoga ce qui m’a conduit sur un cheminement spirituel grâce auquel j’ai radicalement changé, pendant ces 14 derniers mois, ma vision concernant l’essence même de la vie.

 

A aucun de ces moments décrits ci-dessus je n’ai pensé qu’ils représentaient pour moi quelque chose de positif. Aujourd’hui je sais que c’était ce qui pouvait m’arriver de mieux, aussi bien pour moi que pour ma famille, car chacun de ces événements nous a fait sortir de notre zone de confort. Je sais maintenant que l’on ne peut vraiment grandir que lorsque l’on est éjecté de sa zone de confort. En fait la vie nous apporte toujours ce dont nous avons besoin et pas toujours ce que nous voulons.

 

Permettez moi de partager avec vous l’histoire du marchand indien que je considère comme représentative de mon cheminement spirituel et qui résume beaucoup de choses que j’ai apprises et que je considère comme la base de la vie que je vis actuellement. J’ai emprunté cette histoire au Dr. Wayne Dyer :

Il y a longtemps, un marchand indien se rend en Afrique pour acheter des marchandises locales et des animaux. Dans la jungle, il voit un grand nombre de perroquets multicolores et sachant parler. Il se décide de capturer l‘un d‘eux pour l’amener à la maison comme animal de compagnie. Chez lui en Inde, il place le perroquet dans une cage, il le nourrit de miel et de graines et il s'en occupe très bien. Après deux ans, l’homme se prépare à retourner en Afrique et il demande à son perroquet s’il souhaite passer un message à ses amis dans la jungle. Le perroquet lui demande de dire à ses amis qu’il est très content dans sa cage, qu’il profite de chaque jour et qu’il les aime toujours. Lorsque l’homme arrive en Afrique, il passe le message de son perroquet à ses amis dans la jungle. Lorsqu’il termine son discours, l’un des perroquets, les yeux remplis de larmes, tombe raide mort. L’homme est très perturbé par cet événement, mais il se dit que ce devait être un ami très proche du perroquet qu'il a dans une cage à la maison et qu'il est mort de chagrin. Lorsqu’il retourne chez lui en Inde, il raconte à son perroquet ce qui est arrivé dans la jungle. Alors qu’il finit son histoire, son perroquet tout en larmes tombe raide mort dans sa cage. L’homme est très impressionné, mais il pense que son perroquet est mort de tristesse à cause de la mort de son ami proche. Il ouvre la cage et jette le perroquet mort sur un tas d’ordures. Le perroquet se redresse immédiatement et s’envole vers l'arbre le plus proche. Le marchand crie : « Tu n’es donc pas mort ! Pourquoi as-tu fait ça ? Tu m’as trompé. » Et le perroquet de répondre : « Ce perroquet d’Afrique m’a envoyé un message très important. » « Quel est ce message ? » Veut savoir le marchand. Voici la réponse du perroquet : « SI TU VEUX T’énfuir DE TA CAGE, IL FAUT ACCEPTER DE MOURIR PENDANT QUE TU ES ENCORE EN VIE. »

 

Il nous faut vraiment mourir pendant qu'on est encore en vie pour que nous puissions regarder notre conscience éveillée et nous voir nous-mêmes emprisonnés dans une cage (dans notre cas représentée par notre EGO). C’est pourquoi je voudrais partager avec vous quelques leçons que j’ai eu la chance d’apprendre au cours de ces quelques dernières années. Et à vous bien sûr de voir si vous les suivez ou si vous les oubliez tout de suite.

1. HUMILITÉ : J’ai appris que si un homme vit dans l’humilité, sans aucune prétention, sa vie est pleine de joie pure et d'une paix intérieure totale. J'ai appris de passer du stade « Vous devez me remarquer » à celui d’une vie humble, à l’écart de la vie publique et dans l’anonymat. Le Soleil non plus ne rappelle pas à la Terre qu’elle lui doit quelque chose. Imaginez ce dont un tel amour est capable – il fait briller tout le ciel. De plus j’ai appris que la qualité la plus importante d’un dirigeant est le fait que tous ceux qui l’entourent affirment : « Nous l’avons fait tout seuls. »

 

2. CONFIANCE : J’ai appris, qu’il est infiniment amusant de céder le contrôle et de laisser les choses se passer de la même manière que quand nous étions encore dans le ventre de notre mère, et de simplement se laisser vivre l’esprit curieux sans se lier à un éventuel résultat au lieu de se soucier sans cesse de ce que va nous apporter le jour suivant.

 

3. GENTILLESSE : J’ai appris (et ceci seulement très récemment) que chaque fois qu’il est nécessaire de choisir entre être gentil et avoir raison, je me sens plus heureux si je choisis la gentillesse. (Avant j’étais obsédé par le besoin d’avoir raison).

 

4. PLUS EST MOINS : J’ai appris que je n’ai besoin de rien pour être heureux (soudain c'est ma vraie nature, car je suis attaché à la source de mon bonheur), par contre j’ai besoin d’une raison pour être triste. Aujourd’hui j’ai l’impression que tant que je ne me rendais pas compte que j’avais assez je voulais toujours plus et je me sentais très pauvre, mais maintenant quand je me suis rendu compte que j’ai suffisamment de choses je me sens vraiment riche.

 

5. FLEXIBILITÉ : J’ai appris que l’eau est plus forte que les rochers, car elle arrive à les désagréger. L’eau est douce et flexible, mais en même temps elle est très puissante. La vie est un changement. La flexibilité est la vie, la rigidité est la mort.

 

6. JE NE SAIS PAS : Mes quatre enfants aussi bien que le Dalaï Lama m’ont appris les quatre mots les plus puissants du monde : « Je ne sais pas. » Ces mots, il y a quelques années encore, je n’étais presque pas capable de les prononcer.

 

7. CECI AUSSI VA PASSER : La vie est pleine de changements. Aucun orage ne dure éternellement et après chaque orage la paix et la tranquillité reviennent. Les personnes entrent dans nos vies soit pour une raison, soit pour une saison, soit pour une vie. Elles ne viennent pas pour nous rendre heureux ni pour nous donner ce que nous voulons, mais pour nous apporter ce dont nous avons besoin. Auparavant je n’avais pas compris ceci, mais aujourd’hui je suis content de voir différentes personnes entrer dans ma vie et aussi me quitter, et je sais que tout cela est pour le mieux.

 

Le dernier des événements importants de ma vie se déroule actuellement. Ma femme Markéta et moi, nous avons décidé de nous séparer, mais de toujours rester proches pour pouvoir élever en tant que parents responsables nos deux plus jeunes enfants Shaan (8) et Jasmine (7) même si nous n’habitons plus ensemble. Markéta est une femme très intelligente et mature et j’ai une chance immense d’avoir vécu neuf années extraordinaires à ses côtés. Je suis reconnaissant de tout ce que la vie m’apporte et je suis persuadé que tout est dans le meilleur intérêt de nous tous car nous sommes tous ancrés dans la source du bonheur et cette source coule au fond de nous mêmes.

 

La vie est un changement. C’est la loi de la nature. Parfois nous souhaitons qu’elle se stabilise et nous nous faisons des rêves qui se terminent toujours en déception. Je suis reconnaissant pour les changements et je vis chaque moment de ma vie et je m’en réjouis comme a dit correctement le Maître Oogway (la tortue) dans le film Kung Fu Panda que je cite : Hier, c’est déjà de l’histoire. Demain est un mystère. Mais aujourd’hui est un CADEAU. C'est pourquoi nous le nommons le PRÉSENT. Rien que l'amour, pas d’attachements, pas d’espérances (c’est bien le plus dur mais la méditation aide beaucoup).

 

Je vous souhaite de profiter de chaque jour dans le présent et de bien vous amuser cet automne.

 

Sanjiv Suri

sanjiv,zatisigroup,cz